Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Licence Sciences et Technologie
Sciences exactes et naturelles

Parcours Mineure Médiation Scientifique

1) Présentez votre cursus universitaire en quelques lignes (Quelle est votre majeure) ?

 Je suis rentré à l’UPMC en septembre 2015 en 1ère année de licence (L1) au sein du portail BGC (Biologie-Géosciences-Chimie). Au deuxième semestre de L1, nous avons été amenés à formuler des choix d’enseignements, j’ai continué la biologie et la chimie comme disciplines principales. Cette année je suis en L2 Sciences de la Vie, j’ai donc décidé de poursuivre l’apprentissage de la biologie en discipline majeure et d’arrêter l’enseignement de la chimie pour choisir à la place une mineure transdisciplinaire thématique.

2) Quel parcours de la Mineure Transdisciplinaire et Thématique ?avez-vous choisi

et pourquoi ?

J’ai toujours été très intéressé par les sciences, et particulièrement la biologie depuis plusieurs années. Depuis que je suis en âge d’écrire, j’ai développé un intérêt certain pour l’écriture (j’éprouve beaucoup de plaisir à écrire des textes personnels comme des nouvelles ou chansons). J’aime aussi beaucoup les langues étrangères, les voyages, et enfin croiser plusieurs champs disciplinaires. J’ai trouvé intéressant de pouvoir compléter mon cursus scientifique par un enseignement qui me permettrait de prendre plus de recul sur les sciences selon moi, d’y apporter une dimension plus sociale. Dans le monde complexe dans lequel nous vivons, je pense qu’il est aussi intéressant et utile d’avoir quelques notions sur l’histoire des sciences que d’étudier les techniques d’expression à adopter face à un auditoire précis. Enfin, cela me permettrait de confirmer ou d’infirmer l’idée que je me fais du journalisme scientifique, et peut-être de m’y orienter s’il s’avère que cela me plait bel et bien.

3) Quel est votre projet professionnel ?

A vrai dire, j’hésite encore entre différents projets. En effet, j’ai toujours été avide de nouvelles connaissances et curieux du monde qui m’entoure. Je suis assez admiratif face à l’esprit de partage, de transmission des savoirs à tous, qui émane de la vulgarisation scientifique. Aussi, je me vois tout à fait travailler à la rédaction d’articles pour un large public, d’autant plus que j’ai pu en écrire quelques-uns (sous forme de travaux obligatoires mais aussi pour moi). Par ailleurs, je me sens très impliqué dans la lutte contre de nombreuses maladies invalidantes et/ou mortelles et donc je n’exclus pas non plus, si mon niveau et ma motivation me le permettent, d’envisager une thèse (doctorat, bac+8) pour être chercheur et participer ainsi à une meilleure compréhension d’une ou plusieurs de ces maladies.

4) Qu'est ce qui vous plaît dans ce parcours ?

Il y a plusieurs choses qui me plaisent dans ce parcours. Tout d’abord, je trouve intéressant de pouvoir porter un regard plus critique sur les sciences, notamment par le biais de l’histoire des sciences. S’il est très intéressant de connaître les dernières avancées en matière de biologie par exemple, grâce aux cours de ma discipline majeure, je trouve qu’il est complémentaire d’avoir une vision plus globale de la science. J’aime aussi particulièrement le fait que la théorie serve fréquemment la pratique grâce aux projets que nous devons mener. Je pense notamment au stage ASTEP (accompagnement en science et technologie à l'école primaire) qui permet de développer des compétences, de se retrouver face à des responsabilités inédites, de se confronter à des difficultés… Nous aurons également à organiser un colloque scientifique. Je crois que c’est à la fois un parcours riche de connaissances, de compétences, d’expériences nécessaires pour les métiers de la médiation scientifique ainsi que pour tout emploi actuel ;  mais aussi un parcours riche humainement parlant, pour son développement personnel.

5) Le conseilleriez-vous aux autres étudiants ? pourquoi ?

Je le conseillerais aux étudiants, à la fois pour ceux qui souhaiteraient s’orienter en médiation scientifique et/ou pour ceux qui souhaiteraient avoir une vision différente des sciences, pour les raisons que j’ai exposées. L’un des grands intérêts de ce parcours, c’est qu’à l’heure où il est conseillé de ne pas se lancer dans une filière qui pourrait fermer des portes, celle-ci n’en ferme pas, mais en ouvre de multiples ! En effet, plusieurs possibilités sont offertes en master, notamment bien sûr  continuer dans la communication scientifique, mais aussi poursuivre dans la discipline majeure. Cette liste n’est de surcroit pas exhaustive.

17/05/17

Traductions :

    Contact

    Directrice LST : 

    Catherine Guettet

    licence.sen @ upmc.fr

    Secrétariat :

    Tour 46-couloir 46/56-bureau 208

    Téléphone : 01 44 27 31 59

    4 Place Jussieu

    75252 Paris cedex 05

    Case courrier : 130